Element AI, futur Dolby de l’intelligence artificielle?

janvier 10, 2020 1:51 Publié par Marilyn Remillard Catégorisé dans:

Si vous n’avez pas entendu l’expression « intelligence artificielle » au cours des deux dernières années, vous vivez résolument sous une roche. L’expression est utilisée de toutes les façons imaginables, pour identifier à peu près n’importe quel calcul informatique qui peut être fait pas le processeur le plus minimal imaginable.

C’est pourquoi l’arrivée sur scène de Jean-François Gagné, président d’Element AI, en ouverture du Consumer Electronics Show, lundi dernier, était plus que bienvenue. Même sans qu’on s’en rende compte, elle était attendue depuis longtemps.

Aux côtés du président et directeur de la technologie de LG Electronics, le Dr I. P. Park, M. Gagné a dévoilé une échelle découpant en quatre l’évolution de l’intelligence artificielle. Ces quatre niveaux sont les suivants : conscience de son environnement, collaboration, compréhension des besoins de l’utilisateur, et pleine autonomie.

Est-ce qu’un aspirateur connecté réellement capable de nettoyer le plancher sans aucune intervention humaine est un idéal à atteindre ? « C’est un exemple, mais nous on voit plutôt une interaction entre divers genres d’appareils. » Par exemple, le réveil-matin peut informer la voiture d’un rendez-vous plus tôt qu’à l’habitude, et celle-ci sera prête à partir à la bonne heure.

C’est exemple illustre le troisième niveau (sur quatre) d’intelligence artificielle tel que défini par Element AI. Cette échelle d’IA a été la première chose présentée sur scène par la direction de LG Electronics, ce qui n’est pas rien. Ce niveau, qu’on résume par une forme de compréhension de la « causalité » dans le comportement humain (si on fait ceci, c’est pour cela), n’est pas encore réellement existant, et on ne sait pas exactement quand il le deviendra.

Lire l'article complet

 

Source : Alain McKenna, Journal Les Affaires, 10 janvier 2020