Supergrappes d’innovation : réunir tous les acteurs, de la recherche à la commercialisation

avril 16, 2018 9:33 Publié par Marilyn Remillard Catégorisé dans:

Le gouvernement du Canada a annoncé le 15 février l’octroi de 950 M$ pour la mise en place de cinq suppergrapes d’innovation à travers le pays. Au Québec, c’est le projet de développement des chaînes d’approvisionnement basées sur l’intelligence artificielle qui a trouvé écho auprès du ministère de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique.

Les supergrappes d’innovation permettent à tous les acteurs de certains secteurs, comme la fabrication de pointe, les technologies numériques – ou, dans le cas du Québec, l’intelligence artificielle – de travailler ensemble à développer leur champ d’expertise.

«C’est un concept très intéressant, puisqu’il permet de regrouper des entreprises, des laboratoires de recherche et des organismes d’un même secteur, explique le président de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) Stéphane Forget. Tous les champs d’activités sont couverts, de la recherche jusqu’à la commercialisation.»

Les supergrappes amènent ainsi des compétiteurs d’un même domaine économique à se réunir autour d’un but commun, poursuit M. Forget.

«Le secteur en deviendra plus fort, plus performant et plus innovant», affirme le président de la FCCQ.

Ottawa estime qu’à long terme, la mise en place des supergrappes d’innovation «favorisera la création d’emploi et assurera une croissance économique démesurée».

«Sans employer de superlatifs, il est possible de dire que le concept permettra d’attirer des chercheurs de partout dans le monde et qu’il aidera les petites, moyennes et grandes entreprises dans leur exportation», mentionne M. Forget. (A.L-B)

Source : Le courrier du Sud, 15 avril 2018