Maîtrisez la pré-commercialisation de vos nouveaux produits

février 21, 2017 1:18 Publié par Marilyn Remillard Catégorisé dans:

Trop d’entreprises qui lancent une nouveauté font l’erreur de présenter à tout prix ses caractéristiques. Voici les conseils pour percer grâce à la précommercialisation.

«Plus de 75% des entreprises qui lancent un nouveau produit ou service font l’erreur de vouloir présenter à tout prix les caractéristiques de ces derniers. Pourtant, une des meilleures façons d’assurer la commercialisation d’un nouveau produit, c’est de pouvoir avant tout démontrer ce que ces derniers peuvent faire pour améliorer le quotidien des acheteurs des marchés ciblés », soutient Claude Riopel, associé et directeur stratégie multiplateforme, à l’agence de communication Les Évadés.

Ce spécialiste, qui compte plus de 15 années d’expérience en stratégies interactives, animera le webinaire Percez de nouveaux marchés grâce à une précommercialisation de produits innovants réussie, offert gracieusement par Les Événements Les Affaires, le 2 mars prochain de 12h à 13h.

Identifiez les besoins-clients

Ingénieur mécanique de formation, Claude Riopel abordera plusieurs techniques et bonnes pratiques pour que la communication de vos nouveaux produits se distingue de la compétition. L’une de ses stratégies portera justement sur l’art d’identifier les besoins clients des nouveaux marchés cibles afin de bien choisir quelles stratégies de communication appliquer.

«Prenez exemple sur Apple. Jamais cette entreprise ne fait la promotion des caractéristiques physiques de ses produits. Elle préfère mettre de l’avant les multiples fonctions que permettent de faire ses produits. Des fonctions qui viennent changer et améliorer nos vies», rapporte M. Riopel.

Considérez l’approche du «produit minimum viable»

La présentation du webinaire parlera également de l’approche du «produit minimum viable», une stratégie qui permet de tirer rapidement des leçons apprises en parallèle à la mise en marché.

«J’en conviens. Cette stratégie n’est pas à la portée de toutes les entreprises par manque de temps. Quoi qu’il en soit, elle consiste à développer et lancer un prototype avec un minimum de fonctionnalités. Ce prototype permet aux entreprises d’ajuster leur produit au fil du temps en tenant compte des suggestions et recommandations de leurs principaux utilisateurs», indique l’animateur du webinaire.

Cette stratégie, précise-t-il, permet de réduire jusqu’à 50% les coûts de développement initiaux.

Essayez le beta-testing

Il sera aussi question de «beta-testing». Cette étape de pré-commercialisation permet aux entreprises de tester le produit auprès de petits groupes d’utilisateurs et de recueillir leurs suggestions et recommandations.

«Il ne faut surtout pas hésiter à vous servir de cette phase pour construire votre matériel promotionnel et de profiter de l’effervescence du sentiment d’exclusivité que cet exercice suscite auprès des participants. Invités personnellement à partager leurs impressions, ces gens deviennent en soi de précieux ambassadeurs pour votre marque», rapporte Claude Riopel.

Acheter les bons mots-clés

Un autre moyen très efficace pour maximiser les chances de voir vos nouveaux produits être adoptés par des acheteurs précoces consiste à utiliser des médias de performance, comme l’achat de mots clés. En général, poursuit Claude Riopel, les bonnes innovations représentent des solutions à des irritants.

«Plusieurs consommateurs vont donc utiliser les moteurs de recherche pour trouver une solution à leur problème. L’entreprise qui veut les rejoindre a tout intérêt d’identifier les bons mots-clés que vont utiliser ces utilisateurs en quête du produit qui réglera leur problème.»

Enfin, toutes ces stratégies marketing qui permettent d’accélérer rapidement la croissance de votre entreprise ont l’avantage de ne pas coûter une fortune. Ne reste qu’à les employer adéquatement avant de vous lancer dans un lancement à grande échelle.

Source : Les affaires, 20 février 2017