L’OCDE prévoit une hausse de 2,4 % de l’économie canadienne

mars 8, 2017 9:10 Publié par Marilyn Remillard Catégorisé dans:

L’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE), qui prévoit une croissance mondiale de 3,3 % en 2017, invite la communauté internationale à maintenir l’ouverture des marchés afin d’éviter de miner la « modeste » reprise.

Les admonestations de l’OCDE interviennent au moment où le président américain Donald Trump s’apprête à adopter des mesures protectionnistes. « Il est important de maintenir des marchés mondiaux ouverts et transparents pour les capitaux, les biens et les services », plaide l’OCDE dans ses prévisions actualisées présentées à Washington.

Bien que le commerce mondial se relève, plus particulièrement en Asie, la croissance continue de s’effectuer à « un rythme toujours inférieur à celui d’avant-crise ».

« Si la confiance s’est améliorée, la consommation, les investissements, le commerce et la productivité ne sont toujours pas très robustes », constate l’institution, qui estime que « les incertitudes politiques pourraient aussi faire dérailler la modeste reprise » de l’économie mondiale.

L’OCDE demande aux États disposant « de marge de manoeuvre budgétaire […] de mettre en place des initiatives fiscales efficaces qui donneront un coup de pouce à la demande », afin de soutenir la croissance mondiale.

Canada et États-Unis en tête du G7

Les économies du Canada et des États-Unis devraient croître de 2,4 % au cours de l’année, selon l’OCDE. Il s’agit d’une révision à la hausse pour l’économie canadienne, que l’OCDE chiffrait auparavant à 2,1 %.

L’organisme économique estime que l’économie canadienne sera stimulée par une augmentation des exportations, une amélioration du marché des matières premières et l’intervention du gouvernement.

La hausse rapide du prix des maisons au Canada inquiète toutefois l’OCDE, qui interprète cette donnée comme un présage de ralentissement économique.

Le plus récent rapport de l’OCDE prévoit que le Canada et les États-Unis coifferont le classement du G7 pour la croissance économique. L’Allemagne devrait arriver au troisième rang avec une croissance de 1,8 % de son PIB.

La croissance de l’économie américaine devrait s’accentuer en 2018 pour atteindre 2,8 % alors que celle du Canada devrait se contracter légèrement pour croître de 2,2 %.

La croissance mondiale devrait quant à elle s’élever à 3,6 %, toujours selon l’OCDE.

L’économie canadienne a progressé de 1,4 % en 2016, selon le rapport de l’OCDE, une donnée qui correspond à celle colligée par Statistique Canada.

L’Europe et les économies émergentes

En Europe, l’OCDE a légèrement relevé ses prévisions d’un point de pourcentage pour l’Allemagne (1,8 %), la France (1,4 %), et l’Italie (1 %).

La croissance du PIB de la Chine en 2016 (6,7 %) devrait s’atténuer légèrement (6,5 %) en 2017 pour atteindre 6,3 % en 2018.

Dans les rangs des économies émergentes, l’OCDE a révisé à la baisse ses prévisions de croissance de l’Inde qui passe de 7,6 à 7,3 % de son PIB. Elle prévoit une croissance nulle au Brésil qui devrait tout juste parvenir à se sortir de la récession.

L’OCDE collige et analyse les tendances économiques de 35 pays, dont le Canada, qui collaborent à ses travaux, de même que de grands pays – comme la Chine, l’Inde et le Brésil – qui n’en sont pas membres.

Source : Radio-Canada avec Agence France-Presse et Associated Press, 7 mars 2017