L’ADRIQ, partenaire de choix pour une entreprise innovante !

décembre 22, 2016 10:04 Publié par Marilyn Remillard Catégorisé dans:

En publiant en 2014 les documents Québec, pôle d’innovation mondial : mythes et réalités et Gagner pour innover pour la Commission Godbout portant sur la fiscalité québécoise, l’Association pour le développement de la recherche et de l’innovation du Québec (ADRIQ) a établi un positionnement important pour les prochaines années.

Ce positionnement permet une meilleure compréhension de l’écosystème de l’innovation québécoise et d’en mesurer l’état au Québec. Et il rappelle l’importance des investissements en recherche et en innovation au Québec pour le développement de notre économie et l’accroissement de notre richesse collective. Ces deux publications sont le signe évident que l’ADRIQ considère comme crucial le fait de participer sur la place publique aux débats qui touchent à la recherche et l’innovation au Québec.

« Nous avons poursuivi en ce sens en 2015 pour jouer notre rôle de catalyseur et de leader. Il faut que l’ADRIQ soit davantage présente sur la place publique afin de promouvoir la recherche et l’innovation en tant que vecteurs importants de développement économique au Québec, de dire Pascal Monette, directeur général de l’ADRIQ. Depuis plus de 35 ans, nous sommes une association d’affaires, unique et influente, favorisant les partenariats entre décideurs pour trouver des solutions aux préoccupations des entreprises innovantes et ainsi réunir les conditions propices à leur succès. »

Sur le plan des services aux entreprises, notamment aux PME par les experts du Réseau conseil en technologie et innovation (RCTi) de l’ADRIQ, il faut noter la mise sur pied et le lancement du programme Croissance Innovation, taillé sur mesure pour les entreprises innovantes. « Ce programme, qui offre un diagnostic, une formation et 20 heures d’accompagnement, deviendra de plus en plus important dans notre proposition de services. Par exemple, à travers les visites interactives du CNRC-PARI, les experts du RCTi on effectué près de 2000 heures de visites en entreprise. Avec Croissance Innovation, nous comptons dès la première année offrir au-delà de 1000 heures d’accompagnement de plus en entreprise », poursuit M. Monette.

Le RCTi est un réseau d’accompagnement regroupant une cinquantaine de spécialites dont le travail contribue à améliorer la compétitivité chez les PME innovantes. Grâce à son réseau, l’ADRIQ peut offrir des services-conseils dont l’objectif est de propulser les entreprises québécoises sur le plan international. Dans le but de réaliser pleinement sa mission, l’ADRIQ concentre ses actions dans des champs d’interventions précis :

  • Affaires publiques et représentation des membres;
  • Relève technologique et entrepreneuriat;
  • Activités et réseautage;
  • Actions en gestion de l’innovation et de la recherche.

L’ADRIQ ne croit pas que l’innovation soit strictement technologique. Elle s’appuie sur le nouvelles données concernant l’innovation collaborative, confirmant qu’il faut effectivement protéger les brevets et les propriétés intellectuelles des innovations d’une entreprise. Mais d’un autre côté, l’innovation peut tout autant être organisationnelle et opérationnelle. « Il suffit de penser à l’intégration de l’automatisation et de la robotique au sein d’une entreprise. Bien entendu, il en résultera un grand influx technologique dans les opérations, mais cela amènera également son lot de changements au niveau des ressources humaines et des façons de faire de l’entreprise. L’ADRIQ veut aussi mettre en valeur ces aspects de l’innovation », explique Pascal Monette.

L’ADRIQ considère que le Québec est plutôt bien outillé en termes de capacités technologiques et scientifiques. Le problème souvent rencontré est celui d’amener l’innovation aux marchés. « L’innovateur ne possède pas toujours des notions approfondies de marketing, ajoute M. Monette. La culture d’innovation doit s’inscrire dans toute stratégie d’affaires. Une bonne stratégie d’entreprise englobe des processus touchant l’entreprise et l’ensemble de ses activités. Il est impossible de développer seul en vase clos alors qu’il ne faut pas craindre de tester rapidement les marchés. Au besoin, un innovateur devrait s’adjoindre des ressources externes de façon ponctuelle afin de complémenter les ressources de son entreprise. »

Une veille stratégique et technologique est devenur une fonction de l’entreprise au même titre que le marketing et les ressources humaines. L’ADRIQ offre une gamme de services afin d’aider les entreprises novatrices sur une variété de fronts. L’ère où une seule personne pouvait tout faire est résolue. Malgré tout, une notion demeure, celle qui veut que l’innovation permette à une entreprise de se distinguer par rapport à la concurrence. Et à ce chapitre, l’ADRIQ est un partenaire de taille pour quiconque fait appel à ses services et à son expertise.

Source : Guy Hébert, Magazine Québec Entreprise, volume 42, page 28