Couillard veut créer des pôles d’innovation dans les régions

septembre 27, 2017 2:04 Publié par Marilyn Remillard Catégorisé dans:
Le chef libéral Philippe Couillard propose, dans sa stratégie électorale, un plan qui passe entre autres par la création d’un regroupement de pôles d’innovation dans les régions.

Le chef libéral Philippe Couillard propose, dans sa stratégie électorale, un plan qui passe entre autres par la création d’un regroupement de pôles d’innovation dans les régions.

Le terme « transformation » fait plus que jamais partie du vocabulaire du premier ministre.

« Il faut que l’innovation et l’économie du 21e siècle soient présentes dans nos régions, même les régions ressources », dit-il dans une entrevue exclusive à TVA Nouvelles.

Philippe Couillard veut créer avec les régions un regroupement de pôles d’innovation pour garder les jeunes, puisque 20% d’entre eux partent pour travailler ailleurs.

« On ne veut pas d’une grosse « bébelle » administrative. On veut parler à l’ensemble des pôles d’innovation du Québec pour les politiques publiques d’innovation, pour la façon dont les budgets sont accordés et pour le lien avec nos collèges », poursuit le premier ministre.

Quel est le modèle ?

Shawinigan est un des modèles où l’on retrouve sous un même toit des entrepreneurs, des établissements d’enseignement supérieur et des élus.

« Il y a de jeunes entrepreneurs que j’ai rencontrés lors d’une démonstration de son entreprise. S’il n’avait pas eu de DigiHub, il m’a dit qu’il ne serait jamais resté », mentionne-t-il à TVA Nouvelles.

Les projets seront admissibles au programme de soutien des pôles d’innovation régionaux s’ils respectent certains critères.

« Est-ce que ton cégep régional ou ton CCTP ont embarqué dans ton projet ? Est-ce que tu as des entreprises privées déjà établies qui sont là pour servir de mentors aux jeunes entrepreneurs ? Oui ? OK. Est-ce que la société civile embarque ? », explique le premier ministre.

Les régions auront droit à un soutien financier. Le montant de l’enveloppe n’est pas encore établi.

« Ça prend un bâtiment, ça prend une structure et il faut que ça marche tous les jours. Au début, c’est des petites entreprises qui n’ont pas beaucoup de moyens », indique M. Couillard.

Le bureau du premier ministre précise que cette nouvelle structure pour le développement des régions vise les nouvelles entreprises et n’a aucun lien avec l’ancien mandat des Centres locaux de développement (CLD).

Source : TVA Nouvelles, 16 septembre 2017