Combien vaudrait votre entreprise si vous innoviez ?

juin 2, 2017 10:49 Publié par Marilyn Remillard Catégorisé dans:

Votre entreprise manque-t-elle le bateau faute de ressources suffisantes pour innover de nouveaux produits et services et les commercialiser jusqu’au bout? Faites-vous partie des entreprises qui préfèrent croître par des acquisitions faute de maîtriser les paramètres de l’innovation?

« À peine une entreprise sur 10 utilise l’innovation comme axe de croissance », souligne Dave Caissy, président du Cercle des leaders de l’innovation. Cet expert en innovation lucrative depuis plus de 20 ans, animera le webinaire Mesurez l’impact de ne pas innover, présenté gracieusement par les Événements Les Affaires, le 15 juin prochain à midi. Ce webinaire servira d’introduction à la conférence Gestion de l’innovation, qui se tiendra à Montréal du 19 au 21 septembre prochain.

Innover afin de croître un peu…ou beaucoup

Dave Caissy aime bien se servir de la pyramide de Maslow pour illustrer l’évolution de l’innovation au sein des entreprises. La plupart des organisations, dit-il, se retrouvent à la base de la pyramide.

« La majorité procède à de l’innovation tactique. Ces entreprises vont consacrer plus de 90% de leur effort (voire jusqu’à 98% dans le cas des entreprises de consommation alimentaire et de produits discrétionnaires) pour répondre aux besoins de leur clientèle et maintenir leur place au sein du marché. Ce stade d’innovation minimaliste limite, à tout au plus 5%, la croissance de leurs revenus, explique-t-il.

Le grand défi pour les entreprises est de franchir les étapes supérieures de la pyramide, celles de l’innovation stratégique qui permettent d’augmenter les marges de profit et les revenus de plus de 10%, 15%, 20%. Des étapes où l’innovation devient des opportunités d’affaires. Il faut évidemment investir dans les ressources nécessaires pour saisir ces occasions.

« Prenons par exemple l’entreprise de bottes de travail LP Royer. Une partie de la production continue d’être fabriquée au Canada parce que cette entreprise trouve le moyen de développer des produits avec une plus-value qui justifie un prix plus élevé. Elle s’apprête d’ailleurs à lancer des bottes-marteaux, des bottes dont l’embout métallique permettra de frapper sur un bloc, un clou sans endommager l’empeigne de la chaussure », indique Dave Caissy.

Êtes-vous certain de ne pas avoir l’argent nécessaire pour innover?

Remarquez, tient-il à préciser, le manque de capacité des entreprises à saisir les opportunités d’innover n’est pas un phénomène unique aux PME. «Les grandes entreprises en sont encore plus affectées», indique ce conseiller de l’innovation qui travaille avec plusieurs organisations internationales. Plusieurs, dit-il, vont attendre que leur marché tombe en pièces pour bouger.

Enfin, il souligne que le manque de ressources consacrées à l’innovation stratégique ne repose pas systématiquement sur une question d’argent. «Plusieurs possèdent les fonds nécessaires et les capacités d’emprunts. La preuve : La plupart des entreprises vont préférer croître par acquisition. Plusieurs dirigeants sont convaincus que les acquisitions posent moins de risque que les investissements liés à l’innovation. En fait, trop de dirigeants ne savent tout simplement pas utiliser l’innovation comme un axe de croissance», conclut-il.

Source : Les affaires, 1er juin 2017