Une « Chaire Huawei » à Polytechnique Montréal

février 13, 2017 2:35 Publié par Marilyn Remillard Catégorisé dans:

Le géant chinois a choisi l’École d’ingénierie de l’Université de Montréal pour y établir la Chaire industrielle de recherche sur les technologies sans fil. Un partenariat qui se traduira notamment par l’investissement de plus de deux millions de dollars de Huawei Canada.

Huawei Technologies, l’un des plus importants fabricants d’équipement de télécommunications et de TIC du monde, a annoncé ce vendredi le lancement d’un projet de recherche pluriannuel en partenariat avec Polytechnique Montréal : la Chaire de recherche industrielle sur les technologies sans fil de l’avenir CRSNG-Huawei ou Chaire pour le sans fil de l’avenir (FuWiC, pour Future Wireless Chair).

Pour Huawei Canada, cet investissement représente un jalon important. « Nous sommes fiers de travailler aux côtés de la talentueuse équipe de recherche de Polytechnique Montréal », a mentionné Christian Chua, président du Centre de recherche de Huawei Canada. « Ce partenariat avec Polytechnique permettra à notre équipe canadienne de conserver son rôle de chef de file mondial dans la recherche sur les communications de pointe. »

Grâce à la création de la Chaire FuWiC, Polytechnique Montréal recevra pendant cinq ans des investissements totalisant cinq millions de dollars, dont 2,45 millions offerts par le Centre de recherche de Huawei Canada, et un montant égal provenant du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG). Auxquels Huawei ajoutera également des contributions en nature.

Ces investissements aideront Polytechnique à se concentrer sur les technologies sans fil et l’interconnectivité intelligente, l’Internet des objets (IdO) compris.

La recherche explorera notamment les réseaux mobiles de cinquième génération ou les systèmes sans fil, généralement appelés 5G, ainsi que diverses applications sans fil qui dépassent les secteurs traditionnels des TIC.

« L’aspect le plus important du programme est qu’il me permet de pousser la recherche à un autre niveau, non seulement pour la 5G, mais pour toute la gamme de concepts et de systèmes de la technologie sans fil du futur », a déclaré le professeur Ke Wu (voir bio ci-dessous), titulaire de la Chaire FuWiC.

Source : Les affaires, 10 février 2017