Cette start-up montréalaise aide les acheteurs à dénicher la maison idéale

mars 1, 2017 1:59 Publié par Marilyn Remillard Catégorisé dans:

Local Logic annonce mardi matin un partenariat avec Centris, ce site qui regroupe la plupart des propriétés en vente par des courtiers au Québec. Il s’agit d’une étape cruciale dans le développement de la jeune pousse qui agrège les mégadonnées pour simplifier la recherche en immobilier. Et un outil de plus pour les courtiers et les particuliers à la recherche de leur prochaine résidence.

Fondée à Montréal en 2014, l’entreprise se sert des données ouvertes afin d’évaluer l’emplacement de chaque propriété présentée sur Centris. Pour une vingtaine de caractéristiques, Local Logic est en mesure d’attribuer un pointage à n’importe qu’elle adresse dans les trois plus grands marchés immobiliers de la province: soit Gatineau, Montréal et Québec.

Il suffit de consulter la fiche d’une propriété pour obtenir tous ces détails. Un peu à l’instar de Walk Score, qui permet de connaître l’aisance avec laquelle vous pouvez accomplir vos tâches quotidiennes en marchant près de votre adresse. Sauf que l’outil québécois se veut bien plus précis.

Les scores s’adressent aux piétons, aux cyclistes, aux automobilistes et prennent en compte la facilité d’accès aux réseaux de transport en commun. En outre, la proximité des services et le «type» de quartier sont évalués. La résidence se trouve-t-elle dans un lieu bruyant? Le quartier est-il bien fourni en verdure? La vie nocturne est-elle vibrante?

Une carte interactive permet aussi de connaître les éléments sur lesquels sont appuyés les algorithmes de Local Logic afin de décerner son pointage. Naviguez et vous trouverez les sources de bruit, les écoles, les restaurants et les garderies, par exemple. En plus, une carte qui mesure la chaleur des environs est disponible.

En somme, une multitude de mesures pour évaluer avec une précision chirurgicale si un quartier vous convient, avant même de le visiter.

Un tournant

Le contrat qui lie la start-up à Centris est valide pour plusieurs mois, en plus d’être renouvelable. «C’est un tournant pour nous», lance l’un des quatre cofondateurs et directeur de produit, Gabriel Damant-Sirois. «Ça nous permet de prouver tout l’intérêt de notre concept. À partir de là, nous allons pouvoir le répliquer partout en Amérique du Nord. Nous allons d’abord cibler les sites de vente et de location en immobilier, mais aussi les sites de voyages [comme Airbnb].»

Et si la start-up n’est pas encore rentable, ce que l’équipe mise toutes ses ressources sur une expansion rapide. La clé du succès repose sur la célérité avec laquelle ils seront présents sur le marché, croient-ils.

Passée de quatre à neuf employés en six mois, la montréalaise compte embaucher environ 14 nouvelles personnes d’ici la fin de l’année.  Bref, élargir l’équipe pour prendre de vitesse les concurrents potentiels.

«Nous sommes déjà disponibles dans les 10 plus grandes villes canadiennes, souligne M. Damant-Sirois. Et d’ici la fin de 2017, nous voulons être présents dans les 100 plus grandes villes américaines.»

Un plan ambitieux qui laisse déjà entrevoir de nouvelles rondes de financements.

Source : Les affaires, 28 février 2017