Cette marque fabriquée à Montréal fait un gros paris international

février 23, 2017 3:43 Publié par Marilyn Remillard Catégorisé dans:

PME DE LA SEMAINE – Pour son 30e anniversaire cette année, m0851 voit grand. La marque de luxe, qui vend et fabrique des vêtements et accessoires mode, veut maintenant activer son développement international en énergisant sa plateforme de commerce électronique et en ouvrant de nouvelles boutiques. Son expansion en Chine pourrait notamment faire quadrupler son chiffre d’affaires.

«Nous avons un magasin à Beijing depuis trois ans. Nous voulons maintenant trouver un partenaire pour ultimement faire passer le nombre de boutiques chinoises à 50 ou 100. Notre chiffre d’affaires pour la Chine seulement passerait à 100M$», dit le fondateur Frédéric Mamarbachi. Il se donne entre 75% et 90% de chances de réussir ce projet.

L’entreprise, qui tire présentement la moitié de son volume d’affaires annuel de 25M$ de l’étranger, prépare aussi plusieurs ouvertures un peu partout sur la planète. Au Japon, m0851 ouvrira cinq boutiques d’ici deux ans. Elles s’ajouteront aux six déjà présentes, notamment à Osaka.

L’aventure internationale ne sera pas nouvelle pour elle. L’entreprise a commencé à vendre aux États-Unis dès sa deuxième année d’existence, en 1989, alors qu’elle attaquait le Japon il y a quinze ans.

À Boston, un second magasin devrait voir le jour au cours des trois prochains mois. Aux États-Unis, Manhattan et San Francisco sont aussi au menu d’ici les prochains mois. Le fondateur suit toutefois de près l’actualité pour savoir ce qu’il adviendra du libre-échange. Si les États-Unis mettent de l’avant des politiques protectionnistes, et qu’il devient trop coûteux pour lui d’envoyer ses produits au sud de la frontière, il devra réviser sa stratégie.

En 2017, l’entreprise prévoit aussi ouvrir de nombreuses boutiques au Canada: deux à Toronto, et une au Pacific Centre de Vancouver. Cette dernière ouverture reflète d’ailleurs la nouvelle stratégie d’expansion de m0851, qui passe en partie par les centres commerciaux. Selon le fondateur, les propriétaires de centres commerciaux apprécient que les produits de la marque soient fabriqués au Canada, et qu’ils soient un peu plus dispendieux que la moyenne.

«Ça donne du standing au centre commercial», dit M. Mamarbachi.

Pour l’instant, la PME montréalaise compte 24 boutiques dans le monde –notamment aux États-Unis, à Madrid et au Japon– dont une douzaine au Canada. D’ici deux ans, elle aimerait dépasser le cap des 25 magasins au pays.

Sa stratégie d’expansion internationale passe également par le commerce électronique. La part des ventes en ligne dans le chiffre d’affaires, qui est actuellement de 7%, devrait d’ici trois ans grimper à 20%.

«Le sac est un produit qui est plus facile à vendre sur Internet que d’autres produits», dit Frédéric Mamarbachi.

La plateforme de vente en ligne sert pour le moment des clients qui sont à 90% Nord-Américains. La PME veut maintenant la rendre plus internationale et en faire la promotion ailleurs dans le monde. Sur le Web, m0851 veut vendre aux Italiens, aux Allemands et au Chinois, entre autres, et avoir un entrepôt sur chaque territoire pour effectuer la distribution.

«Les boutiques en ligne et les vraies boutiques sont complémentaires. Notre avenir sera axé sur le commerce électronique. Nos magasins seront alors des places publicitaires, des endroits où le client pourra communiquer avec nous directement», dit Frédéric Mamarbachi.

Le commerce en ligne prend déjà son envol. L’an dernier, alors que le volume total de ventes de m0851 augmentait de 53%, le volume de ventes associé aux achats en ligne a progressé de 120%.

Malgré ses visées et ouvertures internationales, l’entreprise continue de produire à Montréal. La totalité de ses articles de cuir sont fabriqués ici, dit le fondateur, Frédéric Mamarbachi.

«La marque m0851 sera toujours faite ici.»

m0851 en quelques chiffres

Année de création : 1987

Employés : 300

Chiffre d’affaires annuel : 25 M$

Marché desservi : Amérique du Nord, Asie, Europe

Emplacement du siège social: Montréal

Objectif pour l’année à venir: Ouvrir de nouvelles boutiques, développer le commerce électronique pour vendre partout dans le monde

Source : Simon Lord, Les affaires, 23 février 2017